21 Feb 2019

Botswana - Infos utiles

Que visiter au Botswana ? : notre top 5 des meilleurs sites

Avec toutes les sortes de paysages au programme, le Botswana est un eden pour les adeptes de la Nature. En effet, savane, brousse, étendues salées, terres de sable rouge, zones désertiques et marécageuses seront au menu ! Avec d'incroyables sites à visiter, Ekima a voulu vous communiquer les essentiels de ce pays aux multiples facettes…

Encore considéré comme destination exclusive, le Botswana est un des diamants préservés d’Afrique australe. Bien que le nord du pays soit la zone la plus fréquentée, il est néanmoins possible de découvrir de nombreux joyaux cachés un peu partout dans ce magnifique pays ! Que visiter au Botswana ? Voici notre top 5 !

Quand partir ? En bref

 

La meilleure saison pour visiter le Botswana s’étend de juin à octobre/ novembre. En effet, connue pour être la saison sèche, elle est la période où les animaux se rassemblent autour des rares points d’eau pour s’abreuver tout en se protégeant de leurs prédateurs toujours à l’affût d’un petit quelque chose à se mettre sous la dent.

De plus, octobre est le mois où les petits viennent au monde et où, en raison des températures très élevées, vous pourrez assister à des combats impressionnants entre les animaux.

Attention toutefois, la poussière est abondante en cette période de l’année et les nuits peuvent être très fraîches de juin à août.

En novembre recommence la saison des pluies. Cela n’empêche que le Botswana reste un pays qui offre de belles expériences, aux caractères parfois très différents, et ce, tout au long de l’année. Pour la suite de la question « Quand partir au Botswana ? », Ekima vous concocte un petit article météo offrant plus de précisions. Patience 😉

Le top 5 des meilleurs sites au Botswana

Longé par la rivière Chobe, caractérisé par des paysages très verts, et en contact direct avec la frontière de la Namibie, le Parc National Chobe via Kasane est situé à la frontière Namibienne. Découvrez un endroit généreux où admirer les Big 5 dans leur plus bel élément.

Effectivement, c’est grâce à la fameuse rivière Chobe, évoquée ci-dessus, que les animaux peuvent s’abreuver, et ce, pour le plus grand plaisir des yeux. Léopards, rhinocéros, lions, buffles, éléphants, mais aussi hippopotames, zèbres, hyènes, girafes, … c’est absolument toute la faune d’Afrique australe qui se donne rendez-vous et que vous pourrez admirer depuis votre 4×4, votre pirogue locale (le mokoro) ou encore depuis votre bateau à moteur. Dans tous les cas, une chose est sûre: vous ne ressortirez pas apathique de cette expérience.

Dans le Parc Chobe, se situent d’autres endroits qui en valent le détour :

Le Savuti

Situé dans le Parc National de Chobe, le Savuti est une zone très sèche offrant de larges plaines plates et désertiques que vous pourrez parcourir lors de safaris en 4×4. Territoires prisés par les prédateurs, ces terres sont très appréciées par les félins. En effet, si la concentration de lions y est importante, vous y observerez également de nombreuses hyènes et autres prédateurs.

Un lion de la région du Savuti baille à pleine bouche devant l'objectif

Les marais du Lynianti

Le Lynianti, lui, se situe sur les abords du Parc National Chobe et représente la seule source d’eau disponible lors de la saison sèche. C’est l’occasion, pour vous, de jouir de paysages incroyables, feuillus et dotés d’une faune abondante. En effet, les animaux de la région se rassemblent afin de pouvoir s’abreuver lors de cette saison difficile. Amateurs de safaris, c’est votre point de rendez-vous ! De plus, cette partie du parc est bien moins fréquentée par les touristes que le Parc Chobe en lui-même. C’est l’occasion pour vous de vous balader, en 4×4, à pied ou encore à bord d’un mokoro, au cœur de cette nature sauvage encore intacte.

Une girafe traverse à toute allure un point d'eau des marais du Lynianti

À 40% à cheval sur le Delta de l’Okavango et en contact direct avec le parc National Chobe, la réserve de Moremi est un réel paradis de terres préservées.

Première et plus ancienne réserve protégée, ses plaines regorgent d’une faune et d’une flore incroyables et très abondantes. En effet, c’est entre marécages, terres de savane et hautes herbes que vous vous intéresserez à de nombreuses espèces, qui se font de plus en plus rares en Afrique australe…

Eh oui, c’est en compagnie des guépards, des lions, des lycaons et des rhinocéros noirs et blancs, que vous partirez à l’agréable conquête de cette magnifique région.

Avec l’une des biodiversités les plus riches d’Afrique, cet endroit sera fortement apprécié par les amoureux de la nature et tout particulièrement, par les ornithologues.

Qu’il soit inondé ou asséché, le Delta de l’Okavango vaut le détour ! En d’autres termes, le Delta propose des expériences complètement différentes au fur et à mesure des saisons… Même si, au fond, l’activité principale reste le safari.

Le Delta de l'Okavango vue du ciel, abondance de verdure et serpent d'eau

Dans un premier temps, mettons les choses au clair… Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le Delta de l’Okavango n’est pas alimenté par les averses lors de la saison des pluies. Eh non, c’est plutôt grâce aux eaux qui se déversent des montagnes d’Angola, que l’Okavango peut regonfler ses nappes phréatiques, donnant alors naissance à une faune et à une flore impressionnantes.

Ce large Delta peut parfois se remplir, le temps d’une seule nuit, laissant place au plus large Oasis d’Afrique.

C’est à cette période que vous aurez la chance d’admirer les plus belles scènes, et ce, principalement en mokoro ou en bateau à moteur. Ainsi, vous observerez, le regard ému, les animaux de tous les horizons se rassemblant après avoir parcouru des kilomètres pour venir se désaltérer. Frissons et autres émotions fortes seront au rendez-vous, c’est certain.

Ensuite, vers octobre, l’Okavango se vide pour laisser place à des étendues sèches et désertiques, où les ornithologues et les passionnés des cieux se régaleront jusqu’en janvier. Notez qu’à cette période, c’est en 4×4 que vous parcourrez les terres botswanaises.

Proposant des paysages plus arides que ses voisins, le Central Kalahari est un des parcs les plus reculés d’Afrique australe. C’est d’ailleurs de par sa localisation que le Central Kalahari offre un paysage semi-désertique sur une superficie de plus de 2,5 millions de kilomètres carrés. Ainsi, il recouvre ¾ du Botswana et ne manque pas de prendre ses aises sur une partie de la Namibie et de l’Afrique du Sud.

Vous observerez, sur ces étendues de terres rouges, une faune considérable malgré que l’eau s’y fasse rare. C’est néanmoins grâce à ce climat semi-aride que vous pourrez partir à la rencontre des animaux du désert, autrement dit, de l’oryx, du suricate, de l’autruche, du lion à crinière noire, et, pour les plus chanceux, de la hyène brune.

Mais ce n’est pas tout. Pour ceux qui manqueraient d’une dimension humaine, partez à la rencontre des bushmen ! Appelés les « San », ce peuple de chasseurs-cueilleurs a su parfaitement s’adapter à ce mode de vie parfois compliqué. Alors n’hésitez pas à partir à la rencontre de ce peuple mystérieux, accompagné de votre guide, et faites des rencontres chaleureuses tout en en apprenant en matière d’herboristerie et de vie sauvage.

Six membres de la tribu des san se repose, assis sur le sol terreux du Central Kalahari

Découvrez de vos propres yeux la célèbre région des pans localisée au centre du désert Kalahari. Étendues salées et paysages lunaires, laissez-vous emporter par l’extraordinaire atmosphère qui vous attend au bord de la rivière Boteti. Idéal pour passer une nuit à la belle étoile. Prenez des clichés incroyables des baobabs fièrement dressés en contre-plongée de ce paysage magique et scintillant.

Notez toutefois que, avec pour unique source d’eau le Delta de l’Okavango, c’est de juin à octobre que vous préférerez poser vos empreintes sur le sol salé des pans. En effet, il conviendrait que l’eau ait descendu pour pouvoir s’y aventurer et admirer la faune incroyable qui s’y cache.

Autrement dit, le pan de Makgadikgadi est « the place to go » pour un petit moment hors du temps avec votre bien-aimé(e), en famille ou tout simplement avec votre chère et tendre « self ».

En extra : Les Chutes Victoria

Nous avons gardé le meilleur pour la fin ! Eh oui, vous ne pouvez pas quitter le Botswana sans passer par les Chutes Victoria ! Situées entre la Zambie et le Zimbabwe, admirez les plus incroyables chutes d’eau au monde. Écoulant les eaux du fleuve Zambèze, profitez de l’effet « brumisateur » qu’offrent les 108 mètres de hauteur de ces chutes. Aussi appelées Mosi-oa-Tunya, ou « la fumée qui gronde », cette brume est visible à plus de 20 km ! Impressionnant, non ?

Le must ? Vous rendre dans le Zambezi National Park pour faire une croisière sur la rivière du Zambèze, au coucher du soleil. Et pour les amateurs de sensations fortes, c’est aussi de ce côté que vous pourrez embarquer pour un tour en hélico, vous jeter dans le vide en saut à l’élastique, ou encore vous rafraîchir lors d’un rafting.

Vous l’avez bien compris, le Botswana est un réel joyau que peu d’entre nous ont déjà eu l’occasion d’ admirer de près… Maintenant que vous connaissez le top 5 des points à visiter au Botswana, il ne tient plus qu’à vous pour visiter cet incroyable pays, qui, on vous le promet, vous laissera des souvenirs impérissables.

Continuez à rêvasser “Botswana” en vous rendant sur notre tableau Pinterest 🙂

Nous sommes friands de vos idées et avis donc n’hésitez pas à commenter et à partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

plus de photos sur @ekimatravel